FANDOM


La Grave -531.jpg

Vue du village de la Grave

La Grave (en Occitan alpin local: la Gravao [< la Grava]) est une commune de l'Oisans, située dans la haute vallée de la Romanche, mais historiquement rattachée au Briançonnais. En effet, tout comme son village voisin Villar-d'Arêne, la proximité du Col du Lautaret (Oc. Còl de l'Autaret) rend Briançon plus facile d'accès que le reste de l'Oisans.

Le parler de la Grave ne nous est que guère connu que par quelques textes, notamment de Jacob. Il présente toutefois des caractères de type briançonnais tels que, le rhotacisme de -n- intervocalique (venir > verî), un trait courant également dans le reste de l'Oisans.

Situation dans l'Oisans occitan Modifier

La grave.jpg

Vue ancienne de la Grave

Les hautes vallées de la Romanche et du Vénéon constituent une sorte d'enclave occitane que nous appellerons simplement l'Oisans occitan, par opposition au reste de l'Oisans qui est de langue franco-provençale (des parlers qui restent néanmoins extrêmement proches malgré tout). Il semblerait que le peuplement d'abord, puis la communication vers ces deux vallées ait été plus facile à travers les montagnes, malgré la présence non-négligeable au milieu du Grand Pic de la Meije (3983m).

Il apparaît clair que le Col de l'Alpe, le site actuel de la station des Deux-Alpes, constituait une voie d'accès aisée entre les vallées de la Romanche et du Vénéon. Plus étonnant, mais force est de constater que le Col du Clot de la Cavale (3159m.) juste au pied de la Meije, était franchi par un sentier muletier qui reliait la Bérarde et Villar-d'Arêne voire, le Monêtier via le Col d'Arsine tout proche. De la même manière, une voie romaine secondaire passait par le Pas de la Cavale, à 2735m., entre les vallées de Vallouise et de Champoléon, mais reliait aussi aisément de là, le Valgaudemar par le Col de Vallonpierre. Toutefois un accès à la vallée du Vénéon semble plus compliqué depuis ce côté (la vallée est entourée par les cimes les plus hautes du massif des Écrins), par contre, elle communique avec le Valbonnais et le Valjouffrey à l'Ouest, et qui sont eux aussi, de langue occitane transitionnelle.

La grave0.jpg

La Meije (3983m.)

Nous pouvons donc conclure, avec relative certitude, que malgré leur isolement et la difficulté d'accès, l'Oisans occitan semble avoir été occitanisé depuis le Briançonnais et non pas, depuis le Sud. Cette théorie se confirme dans le fait que des traits transitionnels propres au Briançonnais se trouvent également dans les parlers de l'Oisans ou du Valbonnais, mais qui n'existent pas, ni dans le Queyras, ni en Embrunais, ni dans le Valgaudemar. Une étude des parlers de la Matheysine et du Triève s'avèrerait enrichissante dans la définition et l'étude de cette bande dialecte occitane de transition qui longe la limite sud-est des parlers franco-provençaux.

Lexique Modifier

La graphie de la source a été conservée.

  • aveïr V. - avoir
  • betâr V. - mettre
  • bian Adv. - bien
  • craïre V. - croire
  • distracciou F. - distraction
  • eïtre V. - être
  • imbecile Adj. - imbécile
  • intelligent Adj. - intelligent
  • leïchâr V. - laisser
  • maradiaou F. - maladie
  • mingeâr V. - manger
  • F. - main
  • parmès Adj. - permis
  • piâr V. - boire (picoler)
  • savant M. - savant
  • terî V. - tenir
  • toujouarn Adv. - toujours
  • treï Num. - trois
  • vâlet M. - valet
  • verî V. - venir
Emparis- massif de la Meije depuis le lac Noir.jpg

La Meije vue depuis le Lac noir

_

Zlang! ~ 2015

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard