FANDOM


Drapeau Rom.jpg

Drapeau rom

La romani (nom original: Řomani čhib ou Řomanes) désigne un groupe de parlers rattachés à une langue de la famille indo-aryenne, parlée par les membres de la communauté Rom (Řom), établis entre le Moyen-Orient et l'Europe depuis le haut Moyen-âge. S'agissant de groupes nomades, la langue romani s'est disséminée sur tout le subcontinent en absorbant selon les régions traversées, différentes influences des langues locales. La langue s'est donc fragmentée en plusieurs groupes dialectaux.

D'autres variétés linguistiques romani se sont développées sur une base propre, mais comme des créole, autour de la langue des pays hôte. C'est le cas par exemple du caló, la langue des Gitans en Espagne. La langue romani a néanmoins influencé de son côté la plupart des langues européennes, notamment au niveau de leurs registres populaires.

Classification des parlers romani Modifier

Ob f5aeda khalderash.jpg

Famille de chaudronniers ou kalderash

Variétés de la langue romani  Modifier

  • Romani des Balkans
    • Arlija
    • Dzambazi
    • Romani des étameurs
  • Romani septentrional
    • Romani baltique
      • Romani de Laiuse en Estonie+
      • Romani de Lettonie
      • Romani de Russie septentrionale
      • Romani de Biélorussie
      • Romani de Pologne
    • Romani des Carpathes (central)
      • Romani de Moravie
      • Romani de Slovaquie (oriental et occidental)
    • Kalo de Finlande (Fíntika Rómma)
    • Romani gallois
    • Romani Sinti
      • Romani des Abruzzes
      • Romani de Slovénie et de Croatie
      • Romani de Serbie
  • Romani Vlax
    • Churari (fabriquants de seaux)
    • Vlax oriental ou Bisa
    • Ghagar
    • Grekurja ou Greco
    • Kalderash (chaudronniers)
    • Lovari
    • Machvano
    • Romani d'Albanie du Nord
    • Romani d'Albanie du Sud
    • Romani de Bulgarie (sédentaires)
    • Romani de Roumanie (sédentaires)
    • Romani serbo-bosniaque
    • Romani d'Ukraine et de Moldavie
    • Zagundzi

Langues mixtes ou Para-Romani Modifier

Certaines communautés rom ont développé des langues mixtes, retenant le lexique romani sur une structure grammaticale adoptée d'une autre langue, comme par exemple :

  • Europe du Nord
    • Anglo-romani (Pogadi chib)
    • Kale ou Kalá du Pays de Galles
    • Cant écossais
    • Shelta d'Irlande
    • Scando-romani ou Tattare (Scandinavie)
    • Yéniche (Allemagne, Suisse et France)
  • Europe du Sud
    • Erromintxela (Gitans du Pays basque)
    • Caló (Gitans d'Espagne)
    • Romano-grec
    • Romano-serbe
  • Caucase

Emprunts dans la langue française Modifier

La langue française a adopté plus de termes d'origine romani que ce que l'on pourrait croire. Certains d'entre eux sont d'ailleurs passés dans la langue populaire depuis longtemps déjà, et ne sont plus identifiés comme appartenant aux communautés rom ou gitanes. Citons par exemple, avec les années d'attestation de ces termes dans la langue :

  • berge -F. an ; année [< Rom. bersh]
  • bouliner -V. voler (dérober) 1694 [< raboulinav]
  • braque -M. fantasque 1829 [< Caló bracó, bélier]
  • chourer -V. voler (dérober ; Syn.: chouraver)
  • chtar -M. prison (cachot) 1846 [< shtarepen, incarcération]
  • doche -F. mère 1878 [< dacha]
  • filer -V. regarder avec soin 1687 [< fila, visage?]
  • macabé -M. cadavre (homme assassiné) 1866 [< Caló najabado, assomé]
  • rupin -M. riche 1596 [< Rom. rup, argent]
  • surin -M. couteau [< Rom. churi]
  • trac (avoir le ~) -M. avoir peur 1835 [< Caló traqui ; Rom. trash]

D'autres termes, d'un registre nettement plus argotique, sont également courants dans la langue actuelle, notamment dans les parlers des jeunes des banlieues défavorisées.

  • balnave -V. mentir ; arnaquer
  • béda -F. cigarette
  • bédave -V. fumer ; baiser (forniquer)
  • bédaveur -M. fumeur
  • bédo -M. joint
  • bouillave -V. arnaquer ; baiser (forniquer)
  • carave -V. baiser (forniquer)
  • chidave -V. chier
  • chnicave -V. sucer ; flatter
  • chourer > chourave ~ chouraver -V. voler (dérober)
  • courave -V. se bagarrer ; se battre
  • cressave -V. crier ; hurler
  • croundave -V. sentir mauvais ; puer
  • débourrave -V. chier
  • dicave -V. regarder ; voir
  • gadji -F. fille
  • gadjo -M. "mec"
  • grailler > graillave -V. manger
  • grillave ~ crillave -V. manger
  • guénave -V. danser
  • guérave -V. cacher
  • liave -V. attraper ; voler
  • lovés (les) -Mpl. argent (monnaie)
  • marave -V. frapper ; se battre ; tomber ; tabasser ; tuer
  • michto -Adv. bien
  • minje -F. vagin
  • mirave -V. regarder avec attention ; apprécier
  • moucave -V. se taire
  • mouquave -V. baiser (forniquer)
  • moutrave -V. pisser
  • nachave ~ natchave -V. partir ; filer ; s'évader ; s'en aller
  • pachave (se) -V. se coucher ; dormir
  • pagave -V. cambrioler
  • panave -V. raconter
  • pénave -V. parler ; dire ; dénoncer
  • pérave -Adj. nul ; démodé ; pourri ; de mauvaise qualité
  • pillave -V. boire
  • poucave -V. balancer (dénoncer)
  • poucaveur -M. balance (délateur)
  • pounechave -V. baiser (forniquer)
  • pourave -Adj. nul ; démodé ; pourri ; de mauvaise qualité
  • quérave -V. embrasser
  • querdave -V. vomir
  • racave -V. parler mal
  • rodave -V. regarder ; surveiller ; se faire voir
  • rouillave -V. se faire avoir
  • tchoucar (> choucard?) -Adv. bien, génial
  • ticave -V. trahir ; révéler un secret ; éventer un bruit
  • tirave -V. voler (à la tire)

Nous remarquerons la présence de verbes non conjugués caractérisés par la terminaison -ave, une terminaison propre à la première personne du singulier des verbes en Romani et qui n'est pas ici, précisons-le, une terminaison ramenant au célèbre javanais.

Yevgraf Sorokin - gitans en Espagne 1853.jpg

Gitans en Espagne, par Yevgraf Sorokin (1853)

Emprunts dans les argots de métier Modifier

L'influence de la langue romani est importante dans les argots des travailleurs ambulants, d'une part, du fait du statut de migrant, caractéristique des deux groupes, un fait qui les a vraisemblablement confronté à la même considération de la part des autochtones et ce fait, a permis ou incité à établir des contacts. D'autre part, les Roms ont de tout temps pratiqué des professions liées à la manipulation du feu et à la forge des métaux, et il apparaît fort possible que la plupart des chaudronniers ou étameurs ambulants aient entrenu des relations avec les Roms.

Les Roms établis en Italie, où ils sont désignés le plus souvent sous le nom de Zingari, sont relativement intégrés linguistiquement, si bien que plusieurs groupes ne parlent plus vraiment la langue romani mais des argots construits sur la langue italienne ou sur le dialecte de la région où ils vivent, enrichis de nombreux termes d'origine romani. Les chaudronniers ambulants de la péninsule italique semblent ainsi avoir été d'origine rom, comme les camminanti, les ṡgammitti ou les chaudronniers de Montedoro en Sicile ; les quadarari de Dipignano (Calabre) ; les chaudronniers d'Isili en Sardaigne et leur argot, le romaniscu ; ceux des Abruzzes et des Marches, sur la côte adriatique ; mais également dans les Alpes, à Tramonti, dans le Frioul, dans le Val di Sole (Trentin) ou encore dans les vallées de l'Orco et de la Soana dans le Piémont. Tous ces groupes d'origine rom ou en étroite relation avec eux emploient ainsi des argots fortement marqués par la langue romani. Les argots de Vénétie sont également marqués par cette langue, du fait de la présence de nombreux nomades Sinti dans la région.

Côté français des Alpes, quelques mots d'origine romani ont été retrouvés dans les argots de métiers tels que narqui (nez), canfi (rien), sibéro ou sibard (menteur), turne (taudis), feneco (nuage) ou, le mot cloche qui se disait sempolle en mormé (argot des fondeurs de cloches du XVIIIe s.) et sibelle en bellaud (argot des peigneurs de chanvre) qui dérivent tous deux de shibal (sonnette), qui rappelle le caló simbelar (sonner), mot certainement emprunté au Grec a l'origine, comme le Latin cymbalum, carillon.

Dans la Péninsule ibérique enfin, la langue caló des Gitans a fortement influencé les argots des migrants mais aussi ceux des malfaiteurs (connus comme calón en Galice ou calão au Portugal).

Relations et origines de la langue Modifier

La langue romani est proche des langues des Dom du Moyen-Orient et des Lom d'Arménie, respectivement le Domari et le Lomavren, qui sont également des groupes nomades de mêmes origines.

À titre indicatif, voici un tableau comparatif des noms de nombre dans ces trois langues, avec leurs équivalents en Hindi, en Persan et en Grec :

Romani Domari Lomavren Hindi Persan Grec
1 (j)ekh yika yak~yek ek yak~yek éna
2 duj lui do du~do dío
3 trin tærən tərin tīn se tría
4 štar štar išdör chār čahār téssera
5 pandž pandž pendž pāñch pandž pénde
6 šov šaš šeš chhe šaš~šeš exí
7 ifta xaut haft sāt haft eftá
8 oxto xaišt hašt āţh hašt oxtó
9 inja na nu nau nuh~noh enniá
10 deš des las das dah déka
20 biš wīs vist bīs bist
100 šel saj saj sau sad ekatón

Origine du lexique Modifier

EN CONSTRUCTION

Emprunts à l'Arménien Modifier

  • bov - four
  • grast - cheval
  • kotor - morceau

Emprunts au Grec Modifier

  • drom - route ; chemin
  • foro(s) - ville ; marché
  • kókalo - os
  • luludi - fleur
  • skamin - chaise

Emprunts au Persan Modifier

  • baxt - chance
  • diz - ville ; forteresse
  • zor - force

Emprunts aux langues slaves Modifier

  • svesda - étoile [Cf. Serbe zvezda]

Mots d'origine indienne Modifier

  • jag - feu [Cf. Hin. āg]
  • mui - bouche ; gueule
  • nak - nez
  • pani - eau [Cf. Penjabi pani]
  • pen - soeur
  • pral - frère
  • vas(t) - main

Glossaires Modifier

Romani d'Italie du NordModifier

Glossaire réalisé d'après les travaux de J. Pincherle (1871), de G. Soravia et de S. Partisani (toutes deux de 1981), dont les termes issus de ces deux derniers ont été privilégiés sur ceux du premier, qui n'ont été indiqués entre parenthèses, que lorsqu'ils en diffèrent ou ne sont pas indiqués chez Soravia ou Partisani. Ces recueils récents ne diffèrent que très peu de ceux effectués plus d'un siècle auparavant, toutefois quelques emprunts, notamment à l'Allemand, semblent s'être produits pendant cet intervale.

  • (ač devléja) - adieu
  • artseníja - médicament ; médecine
  • bar (par) - pierre
  • (bar) - jardin
  • (baro likélo) - foire, grand marché
  • (bárvul) - vent
  • bašar- -V. jouer d'un instrument
  • báumo - arbre
  • (baxt) - fortune ; chance
  • beng - diable
  • béro - barque ; bateau
  • berš - année
  • (biš) -Num. vingt
  • bólapen (bolópen) - ciel
  • (brévul) - soir
  • bríšin (br'šindo) - pluie
  • čaj - jeune fille
  • čiben (čípen) - lit
  • čip (čib) - langue
  • (čon) - mois ; lune
  • daj (déja) - mère
  • dant - dent
  • dat (dad) - père
  • (desúduj) -Num. douze
  • (deš) -Num. dix
  • (dešujék) -Num. onze
  • déval (dével) - dieu
  • (develája) - divinité
  • díves - jour
  • drom (trom) - route
  • (duarbíš) -Num. quarante
  • (duj) -Num. deux
  • (dújto díves) - mardi [lit. deuxième jour
  • duk - douleur
  • dur (dúro) - loin
  • (efta) -Num. sept
  • (efta divése) - semaine [lit. sept jours]
  • (eftavardeš) -Num. soixante-dix
  • (efto díves) - lundi [lit. premier jour]
  • (éna ~ én'a) -Num. neuf
  • (en'avardeš) -Num. quatre-vingt-dix
  • fíbra - fièvre [< All. Fieber]
  • fóro - marché
  • gap (gab) - village
  • ǧet (čed) - huile

  • gib (ghib) - blé

  • (gin) - nombre 
  • gin- -V. compter
  • graj - cheval
  • gúruv (gúro) - boeuf
  • jak - feu ; oeil
  • jarxo (jarro) - farine
  • (jék) -Num. un
  • (jepáš šel) -Num. cinquante
  • jip ~ jiv (ghiv) - neige
  • kam - soleil
  • kámloben (kamápen) - amour
  • kan[t] (gan) - oreille
  • káva díves (adadíves) - aujourd'hui
  • khel- ~ kel- -V. jouer d'un instrument
  • kíral - fromage
  • kúrko (gúrko) - dimanche ; fête ; semaine
  • (lačó) -Adj. bon
  • (lačó díves) - bonjour
  • lon - sel
  • lóve -pl. argent (monnaie)
  • lovína - bière
  • lúfto - air [< All. Luft]
  • máčo - poisson
  • máger ~ mágar - maigre [Cf. Lombard mager]
  • máro - pain
  • mas - viande
  • meditsína - médicament ; médecine
  • méro (séro) - mer 
  • mol - vin
  • monto - lune
  • muj - bouche
  • nárvalo - malade ; fou
  • nasaléskero (naselénghero kher) - hôpital
  • náslopen (naselópen) - maladie
  • nélo - huile
  • (oxto) -Num. huit
  • páni[n] - eau
  • (panš) -Num. cinq
  • (parkérpen) - merci
  • (párno, -i) -Adj. blanc, blanche
  • paš ~ páše ~ pášal - près, proche
  • phen (pen) - soeur
  • phral (pral) - frère
  • phub (puv) - terre
  • (pilstéri) - colombe
  • píro - pied
  • raj - dieu ; seigneur
  • rákli - fille
  • ráklo - garçon
  • ráni - madame
  • rat (rad) - sang
  • ráti (rat) - nuit
  • ruk - arbre
  • rup (rúpi) - argent (métal)
  • sásto - sain ; en bonne santé
  • (sastópen) - santé
  • (star) -Num. quatre
  • (starvarbiš) -Num. quatre-vingt
  • sung- -V. sentir (odeur)
  • súnthajt (sastópen) - santé [< All. Gesundheit]
  • sut (šut) - vinaigre
  • šel -Num. cent
  • šéro - tête
  • šil - froid
  • šmal (sáno) - maigre
  • (šúkero, -i) -Adj. beau, belle ; joli, -e
  • šúko (sáno) - maigre
  • tájsa (téjsa) - hier
  • tajsárla (tejsérla) - demain matin
  • táto - chaud
  • (táto-šil) - fièvre [lit. chaud-froid]
  • térni ráni - mademoiselle
  • térno, -i (tárno, -i) -Adj. jeune
  • thúlo (tullo) - gras ; gros
  • (trab) - herbe ; médicament
  • (traš) - peur
  • (trin) -Num. trois
  • (trivarbiš) -Num. soixante
  • (trívardeš) -Num. trente
  • (túxo) - air [< Slave]
  • (var) - fois
  • vas (vast) - main
  • vínta - vent [< All. Wind?]
  • víza - herbe

_

Romani des AbruzzesModifier

Cette brève liste de mots provient de l'enquête effectuée à Guardiagrele par Ugo Pellis en juin 1930 :

  • bútə - trop
  • čor - voleur
  • da(i) - mère [mir da(i) - ma mère]
  • dátə - père [tur dátə - ton père]
  • dzétə - huile
  • ǧukəluró - chiot
  • jo - oui
  • kabórnə ~ kabórə - combien
  • kiriví - commère
  • maččó - poisson
  • na - non
  • raj - monsieur
  • xérə - âne

_

Caló des gitans d'Espagne Modifier

Voir l'article spécifique : Caló

_

Erromintxela du Pays-basqueModifier

Voir l'article spécifique : Erromintxela

Appellations des RomsModifier

Dérivés directs de "rom"

  • Anglais - romanichal
  • Chinois - 罗姆人 luōmǔ rén
  • Français - roms, romanichels, romanos
  • Italien - romi
  • Japonais - ロマ roma
  • Macédonien - роми
  • Polonais - romowie
  • Tchèque - romové

Dérivés du Grec τσιγγάνοι (mot d'origine turque s'appliquant aux soigneurs de chevaux)

  • Allemand - Zigeuner
  • Biélorusse - цыгане
  • Bulgare - цигани
  • Croate - cigani
  • Danois -  sigøjnere  
  • Espagnol - cíngaro
  • Français - tsiganes ~ tziganes
  • Galicien - ciganos
  • Islandais - sígaunar
  • Italien - zingari
  • Macédonien - цигани
  • Néerlandais - zigeuner
  • Norvégien (Bokmål) - sigøynere ; (Nynorsk) - sigøynarar
  • Polonais - cyganie
  • Portugais - ciganos
  • Roumain - ţigan
  • Russe - цыгане
  • Serbe - cigani / цигани
  • Slovaque - cigáni
  • Slovène - cigáni
  • Suédois - zigenare
  • Tchèque - cikáni
  • Ukrainien - цигани

Dérivés de "égyptien"

  • Anglais - gypsies
  • Basque - ijitoak
  • Catalan - gitanos
  • Espagnol - gitanos
  • Français - gitans
  • Galicien - xitanos

Dérivés de "bohémien"

  • Basque de France - buhame 
  • Français - bohémiens 

Dérivés de "kaló" (noir)

  • Caló (Gitan) - caló
  • Gallois - kale, kalá
  • Persan - کولی koli

Autres

  • Arabe - غجر ghájar
  • Arménien -  գնչու gnč'ou
  • Géorgien - ბოშები bošebi

_

Zlang! ~ 2015

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard